http://

mardi, juillet 11, 2006

Le rôle des carnets dans l’action citoyenne, par Esperanza

Les carnets ont-ils un rôle à jouer dans l’action citoyenne? Pour l’instant, je crois que je ne peux répondre autre chose que : probablement… La réponse peut paraître évasive, mais à mon avis, le phénomène des carnets est encore un peu jeune et pas suffisamment connu du grand public pour que ce « rôle » soit clairement identifiable et mesurable.

Le présent « thème de la semaine » est conséquent à ce qui s’est passé, la semaine dernière, sur le carnet de André, « Blogue-notes ». Dans ce cas précis, oui, le carnet a joué un rôle. Cependant, ce n’est pas le carnet qui a tout fait. André s’en est servi comme étant un outil d’information et de sensibilisation pour « démontrer » ce que peut faire l’action citoyenne et l‘exercice de la responsabilité personnelle envers sa collectivité. En ce sens, son carnet a eu un impact. Cependant, cet impact a été à l’échelle de son lectorat qui ne doit pas se compter en millions à la différence des médias traditionnels…

Mais l’action citoyenne ne fait pas appel, nécessairement, à des gestes de masse ou sensationnalistes. Une petite action, telle que celles décrites par Henri dans ses « Chroniques des petits pas », fait appel à l‘action citoyenne. Aussi, la liberté d’expression que permet l’utilisation des carnets, fait sans doute de ces derniers, des outils intéressants. J’aurais beau envoyer tous mes écrits dans les médias traditionnels et aucun ou peu, feraient l’objet de publications. C’est donc une tribune d’expression citoyenne qu’offre l’usage des carnets. Reste maintenant à savoir ce que l’avenir réserve aux carnets!

Les récentes nouvelles concernant un « contrôle mur à mur » de ce qui se passe sur Internet, sous prétextes de sécurité et de lutte au terrorisme peuvent laisser entrevoir un avenir incertain pour les carnets. Seraient-ils, éventuellement, appelés à devenir l’apanage exclusif des journalistes payés? Ne sous-estimons pas le vent de droite et de terreur organisé qui pousse le monde à l’excès…

Je suis Internaute depuis 1995. Auparavant, j’étais abonné à des « BBS » téléphoniques qui donnaient accès à des images, des jeux et autres babioles du genre. J’ai eu ma période de « chattage » et de réseaux de rencontres après une séparation, etc. Ainsi, j’ai été à même de constater « l’évolution » du WWW. Puis, à mesure qu’Internet grandissait, nous avons eu ces vents de scandales à saveurs pornographique, de détournement de mineurs, etc… Ainsi, il ne s’agirait que d’un seul carnet « à scandale » pour ternir l’image de l’ensemble et à la limite en causer la perte… Nous sommes à l’ère des armes de destruction massive pour tuer une mouche, ne l’oublions pas. Tant qu’à sévir pour un seul, pourquoi ne pas régler le cas de l’ensemble…

Là où je veux en venir, c’est que des gestes tels que celui posé par André la semaine dernière, devraient faire l’objet d’un maximum de publicité. Dans le genre « Grâce à l’implication citoyenne d’un Internaute, une catastrophe écologique évitée »… Je sais, je sais, vous me direz que ça fait très « presse à sensation » et vous aurez raison. Cependant, je suis d’avis qu’il faut se servir des mêmes méthodes que celles dont risqueraient de se servir les éventuels détracteurs des carnets, dans la mesure où nous sommes d’avis que ces derniers représentent un bon potentiel citoyen.

Il importe aussi, de ne pas négliger le fait qu’il y a énormément de « merde » dans les carnets et les blogues. Faites le test… Rendez-vous sur le site de « Top blogues » et faites le tour… Il est évident que, pour certains, la liberté d’expression se résume à la « liberté de dire n’importe quoi n’importe comment ». C’est désolant, mais c’est ainsi. Il en va de même de nombre de blogues de journalistes « officiels ». Pour certains de ces derniers, le blogue n’est qu’un outil de défoulement hors de leur cadre habituel de travail… C’est parfois très triste à lire, mais je ne généralise pas parce que certains demeurent intéressants et pertinents à mon avis et ce, à la différence de ce qu’en pense Guy de « Blogues ou carnets ».

Pour l’instant, je suis simplement d’avis qu’il faut multiplier les gestes concrets d’action positive par les carnets. Donc, être à l’affût, dire, informer… Si l’on croit au potentiel d’action citoyenne des carnets, il faut, d’ores et déjà, l’exploiter et le démontrer. Il faut aussi tenter d’en parler hors des carnets. Bref, les carnets ont « probablement » un rôle à jouer dans l‘action citoyenne, mais c’est la responsabilité des carnetiers de le démontrer et d’en faire la preuve.

6 Comments:

At 10:39 a.m., Blogger Guy Vandal said...

mais je ne généralise pas parce que certains demeurent intéressants et pertinents à mon avis et ce, à la différence de ce qu’en pense Guy de « Blogues ou carnets »

Allez hop, sors de ma tête !

Je crois aussi que certains demeurent intéressants et pertinents... mais je n'ai pas le temps d'en parler !

 
At 12:07 p.m., Anonymous Anonyme said...

C'était une simple précision de ma part... Je n'en visite pas beaucoup mais parfois je tombe sur de bons textes.

Tout comme parfois, je m'avoue déçu de carnets...

Dans le fond, c'est un peu comme les livres... On en aime certains et d'autres pas. Question de goût et d'intérêts...

 
At 3:12 p.m., Blogger André Bérard said...

Par définition, un carnet est un journal virtuel à l’intérieur duquel l’auteur exprime ses opinions, ses états d’âme et l’état de son âme. Si l’on s’en tient à cette définition, naviguer dans les différents carnets équivaut en gros à prendre une bière avec son voisin et l’écouter nous cracher ses opinions le plus souvent sans intérêt pour tout ce qui vit au-delà des limites de sa cour. Il faut choisir ses carnets afin de ne pas errer inutilement dans des univers étroits et bas de plafonds. Selon mon analyse, près de 80 % des carnets correspond à cette définition. Je déteste ces carnets « je-me-moi » qui ne sont que masturbation textuelle et fatuité outrancière.

Heureusement, il y a les autres. Ceux qui nous amènent ailleurs, là où nous ne serions jamais allés autrement. Ceux qui nous font dire « tiens, je n’avais jamais vu les choses de cette façon ». Ces carnets-là resteront et feront époque. Je crois sincèrement que les carnets peuvent, à petite échelle, influencer, inspirer, émouvoir, faire rire et surtout créer des petits réseaux neuronaux faisant voyager les idées à la vitesse du web.

AB

 
At 8:37 p.m., Anonymous Anonyme said...

Here are some links that I believe will be interested

 
At 8:10 p.m., Anonymous Anonyme said...

I love your website. It has a lot of great pictures and is very informative.
»

 
At 2:23 a.m., Anonymous Anonyme said...

Hi! Just want to say what a nice site. Bye, see you soon.
»

 

Publier un commentaire

<< Home

Top Blogues